La petite biche qui avait peur de s’endormir

Il était une fois une petite biche nommée Sandaya qui ne voulait pas dormir.

Papa Cerf et Maman Biche étaient très inquiets car voyez-vous chez les biches le moment du repos est très important.

A la fin de la journée quand Papa et Maman rentrent de la chasse, ils ont l’habitude de nourrir leurs petits autour de l’étang où ils viennent aussi se désaltérer.

Souvent ils en profitent pour courir dans l’eau et s’éclabousser, les jeunes faons adorent cela. Ils jouent aussi entre eux à se battre ou bien à se poursuivre, c’est leur façon d’apprendre à grandir.

Toute la harde se nourrit avec délectation de jeunes pousses et des écorces des arbres.

Puis lorsque tout le monde est rassasié, petits et grands regagnent leur zone de repos qui est bien distincte de la zone d’éveil.

Maman biche montre à ses petits qu’ils sont en sécurité, puisqu’elle est là pour veiller sur eux.
Maman biche est très habile pour repérer les prédateurs qui pourraient vouloir s’attaquer à ses petits.
Elle est capable de sentir le moindre bruit, la moindre odeur inquiétante et ses petits le savent, c’est pour cela qu’en toute confiance ils peuvent s’étaler sur leur lit de prairie bien à l’abri dans les hautes herbes qui les protègent du froid et du vent.

Mais Sandaya, elle, voulait rester auprès de sa Maman biche qui se désolait de cette situation.
Elle ne comprenait pas pourquoi sa petite biche ne dormait pas et Sandaya ne savait pas expliquer ce qui l’empêchait de se détendre tranquillement comme les autres petites biches.

Et plus Maman biche s’inquiétait et moins Sandaya voulait dormir.

Papa cerf lui n’était pas habitué à intervenir dans cette histoire. Il aurait bien voulu aider la maman mais il ne voyait pas bien comment faire.

Finalement dès qu’arrivait la tombée de la nuit toute la harde commençait à s’agiter.

Comment allait se passer la soirée et puis la nuit.

Alors la maman de Sandaya alla trouver la doyenne de la grande harde.
Celle qui avait déjà mis bas tellement de petits faons, qu’elle saurait sûrement l’aider à résoudre ce problème.

La doyenne écouta sa cadette très attentivement, elle lui expliqua qu’elle comprenait sa difficulté et ses interrogations.

Cela arrive parfois lui confia-t-elle lorsque la petite aime tellement sa maman qu’elle voudrait l’aider et la protéger. Certains faons ne savent pas que ce sont les mamans qui les protègent et non pas l’inverse.

Ces petits là sont extrêmement sensibles, ils entendent le moindre bruit et pensent que ce sont des prédateurs qui veulent venir dévorer le troupeau.

Ils n’ont pas encore appris à discerner les vrais dangers des simples alertes.

Par exemple ils peuvent prendre une simple belette pour un renard, ou une simple chouette pour un aigle.

Ils veulent rester auprès de leur Maman à la fois parce que cela les rassure, et aussi pour les aider à combattre les éventuelles attaques.

Alors, affirma la doyenne, écoute bien ce que je vais te dire.

Nous les biches nous sommes les championnes pour faire face aux défis avec grâce.

Nous avons une grande sensibilité et une forte intuition et nous savons très bien repousser la panique Nous sommes capables de nous montrer à la fois déterminées et douces car notre capacité d’être vigilantes est très grande.

Et nous pouvons avoir confiance dans notre instinct pour nous sortir des situations les plus délicates.

Alors maintenant tu vas te souvenir de cela. Tu es une biche, tu sais très bien protéger tes petits et tu vas raconter à Sandaya comment tu seras toujours là pour veiller sur elle.

Elle n’a pas besoin de venir vérifier cela tous les soirs. Elle n’est pas non plus obligée d’essayer de t’aider à monter la garde contre tous les dangers de la forêt. Tu es là pour le faire et Papa Cerf aussi.

Tu lui raconteras l’histoire de tous ces papa et maman cerfs qui veillent sur leurs petits faons depuis qu’il y a des cerfs, des biches et des faons dans la forêt.

Vous allez ensemble apprendre à chanter une jolie chanson de bichette, que vous pourrez fredonner le soir au moment de s’endormir, et qu’elle pourra aussi continuer à chanter toute seule en pensant à vous son papa et sa maman qui l’aimez et veillez sur elle.

Et toi aussi au début tu pourras continuer à la chanter de loin, pour qu’elle t’entende lorsque tu la laisses dans son lit de prairie.

Et tu verras, peu à peu Sandaya va se rassurer. Elle va comprendre qu’elle peut avoir confiance en toi et en son papa pour veiller sur elle. Elle va réaliser qu’elle est encore petite et que ce qu’elle a pris pour des renards ou des aigles, n’étaient que des belettes ou des chouettes.

Tu peux retourner auprès de ta harde maintenant, tu vas voir, cela va aller.

La Maman de Sandaya avait confiance en la doyenne qui avait eu tellement de petits faons.

Elle fit exactement ce qu’elle lui avait conseillé.

Elle lui raconta l’histoire, et elles apprirent ensemble une jolie chanson qu’elles aimaient chanter le soir venu.

Au début Sandaya resta encore un peu inquiète mais sa Maman lui chantait toujours cette chanson douce pour la rassurer.

Et puis elle se souvenait qu’elle aussi était une biche. Et que les biches savent se sortir des situations délicates et ne pas céder à la panique.

Alors, soir après soir elle commença à se détendre, à mieux respirer et ainsi à retrouver le plaisir de dormir.

Et toute la petite harde retrouva le plaisir de soirées agréables et joyeuses.
Catégories :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s